Urgences / Devis
01 84 14 79 62
Mardi 17 octobre 18h47 : Disponible
★★★★★  Bon électricien disponible du lundi au dimanche 24/24h et 7/7j - Dépannage électricité jour et nuit
Dépannage, Urgence et SOS

Disjoncteurs et fusibles : utilité et fonctionnement

Les installations électriques, c’est pratique et très moderne, mais peuvent parfois provoquer des dégâts néfastes et mortels pour les hommes. D’où l’importance de la présence de disjoncteurs et fusibles : placés sur le tableau électrique, ils protègent des courts-circuits et des surintensités du courant. Bien que tous deux aient en général les mêmes rôles, disjoncteurs et fusibles ont tout de même des fonctions différentes.

Disjoncteur : l’équipement incontournable des circuits électriques

Tout système électrique, peu importe son envergure, est soumis à des risques de surcharge pouvant provoquer des dégâts très graves comme l’endommagement des installations électriques. La protection du circuit est donc incontournable : le disjoncteur coupe automatiquement le courant dès lors qu’une consommation électrique excessive apparait.

Associé à un différentiel, le disjoncteur protège également les personnes des éventuels courts-circuits. Présenté sous forme de petit boitier, il est solide et très fiable : grâce à sa conception, le disjoncteur est fait pour ne subir aucun dommage lors de son fonctionnement. De plus cet équipement dure assez longtemps, c’est-à-dire qu’il n’a pas besoin d’être remplacé à chaque fois : à noter qu’il suffit de remettre le bouton en mode « on » pour rendre l’installation sous-tension. Bref, sa principale mission est de protéger les personnes de l’électrocution ainsi que les installations électriques des courants trop élevés.

Plusieurs modèles en fonction de leurs performances

Disjoncteur magnétique

C’est le type de disjoncteur le plus connu, il protège généralement les appareils électroménagers et les moteurs contre le court-circuit : il agit en effet automatiquement lors de fortes surintensités.

Disjoncteur thermique

Le disjoncteur thermique est également très connu du grand public. Grâce à sa réactivité, il agit très rapidement dès qu’il y a surcharge de courant. A noter qu’il existe un type de disjoncteur magnétothermique qui protège à la fois contre l’électrocution et les surintensités de tension.

Disjoncteur électronique

Le disjoncteur électronique est très performant et dispose de beaucoup plus d’options : à part les fonctions magnétothermiques, ce dernier présente également un écran marquant le moment et le niveau de la surcharge de courant ou surintensité. Ce qui permet de déterminer le seuil de protection ainsi que de contrôler le moment de déclenchement.

Disjoncteur magnétothermique différentiel

Mis à part le fait qu’il protège de l’électrocution, les surcharges et les surintensités de courant, le disjoncteur différentiel peut aussi mesurer la valeur de la consommation de courant. De plus, il détecte les fuites de courant que ce soit à terre ou direct.

Fusible : pour prévenir des éventuelles électrocutions

Comme le disjoncteur, le fusible, ou encore « coupe circuit », permet d’être à l’abri des surtensions électriques : il sauve les personnes ainsi que toutes les installations électroniques des éventuelles surintensités de courant. Son fonctionnement est plus ou moins simple : au moment où le courant atteint une valeur très élevée, les dangers comme l’explosion, la surchauffe des appareils électroménagers ou encore l’électrocution apparaissent d’un coup !

Le fusible à son tour ramène l’intensité du courant à zéro. Ce dernier a donc pour rôle d’interrompre le courant. De ce fait, il stabilise donc le circuit électrique dans l’habitat. La seule chose qui différencie le disjoncteur du fusible, c’est que ce dernier n’est pas réparable : dès que le fusible réagit à une surtension, il devient défectueux et ne peut plus être utilisé. Il faut donc s’attendre à remplacer cet équipement à chaque fois que le courant saute.

Une multitude de choix en fonction de la qualité

Les fusibles diffèrent en fonction de leur forme : ils peuvent donc être soit en verre, soit en céramique. Mais ils varient également selon leur fonctionnement :

Fusible gG : le plus courant de tous les fusibles, le type gG protège les personnes contre l’électrocution et les surcharges. A noter que le fusible gG est le modèle moderne de la version Gl.

Fusible aM : ce modèle de fusible est très efficace contre les courts-circuits au niveau des appareils tels que les moteurs ou transformateurs. Il est également capable de contrôler les surintensités du courant. Il est particulièrement idéal pour protéger le circuit d’alimentation de la surcharge. 

Fusible ultra-rapide (uR) : destiné pour protéger les semi-conducteurs. Le modèle uR protège également contre les effets des courts-circuits avec un temps de fusion très inférieur aux autres types de fusibles à savoir le gG et aM.

FAQ

Installer une gache électrique

Pourquoi ne pas installer une gâche électrique à la porte ? Une pose de gâche c'est une solution à la fois efficace et sécuritaire.

Vérification de votre installation électrique

Vérifier votre installation si elle est ancienne est un passage obligatoire.

Les fournisseurs d'électricité

Choisir son fournisseur, en après avoir évalué et pour réduire sa cosommation en électricité ?

Le fonctionnement d’un tableau électrique

Outil central de la maison, il est primordial de bien comprendre son fonctionnement.

Mettre un tableau électrique aux normes

La mise aux normes est obligatoire en France. L'avez vous fait ?

Les disjoncteurs et les fusibles

C'est la première chose à regarder en cas de non fonctionnement de prises ou de l'éclairage.

Comment choisir un bon électricien à Paris ?

Privilégiez les artisans transparent sur leurs prix. Et demandez un devis avant intervention.