Urgences / Devis
01 84 14 79 62
Vendredi 15 décembre 05h17 : Disponible
★★★★★  Bon électricien disponible du lundi au dimanche 24/24h et 7/7j - Dépannage électricité jour et nuit
Dépannage, Urgence et SOS

Mise aux normes des tableaux électriques

Le tableau électrique ou tableau de répartition joue un rôle capital dans l’installation électrique d’un logement : il permet en effet de regrouper tous les circuits électriques, ainsi que de garantir la sécurité des personnes et du logement. Pour être en conformité, le tableau électrique doit répondre aux réglementations exigées dans la norme NF C 15-100, mais également validée par le Comité national pour la sécurité des usagers de l’électricité (Consuel). A noter que ce sont les installations neuves et les rénovations (partielles ou complètes) qui sont concernées par cette réglementation.

Les étapes essentielles pour mettre un tableau électrique aux normes

Avant tout chose, il faut savoir que c’est le propriétaire d’un bien immobilier qui doit faire les étapes de la mise à terre du coffret. Dans le cas d’une location, ce sont le propriétaire ou de syndic qui prend en charge cette démarche. Voici les étapes essentielles à suivre pour mettre aux normes le tableau électrique.

1ère étape : Repérage des circuits électriques existant 

Pour que la mise aux normes de votre tableau électrique puisse se dérouler dans les meilleures conditions, il faut commencer l’opération par le repérage des circuits existants dans le logement et comprendre la configuration de l’ancien tableau. Pour ce faire, il faut allumer tous les éclairages et mettre en marche tous les appareils électriques. Ensuite, retirer un à un les fusibles des coupe-circuits afin d’identifier l’appareil qui s’arrête et repérer ainsi le circuit électrique auquel il appartient.

2ème étape : Choix d’un nouveau tableau électrique

Après avoir repéré les circuits électriques existants, il faut ensuite choisir un tableau électrique. Pour ce faire, il faut prendre en compte certains éléments : la taille du tableau, le nombre de circuits, la qualité de protection… Concernant sa taille, cela dépend du nombre du circuit qu’il va rassembler. En général, il doit être suffisant pour regrouper les dispositifs nécessaires, notamment ceux qui sont destinés pour la protection et les circuits supplémentaires. Par exemple, un tableau électrique de deux rangées est idéal pour une habitation de 35 m2. Pour garantir votre sécurité et protéger vos appareils, le nombre de modules doit être largement suffisant. Le tableau électrique doit être impérativement équipé au moins de deux disjoncteurs différentiels. A savoir qu’un tableau électrique doit comporter plus de disjoncteurs divisionnaires que de circuits à protéger.

3ème étape : débranchement de l’ancien tableau électrique

Avant d’entamer la procédure d’installation, il faut d’abord déconnecter votre ancien tableau électrique tout en coupant le courant dans le logement. En effet, pour assurer votre sécurité tout au long de l’installation, tous les conducteurs ne doivent plus être branchés aux dispositifs du tableau électrique.

4ème étape : installation du nouveau tableau

Il faut veiller à ce que le nouveau tableau soit posé le plus proche possible du disjoncteur général. Et selon les normes en vigueur, le coffret doit être placé entre 1 mètre et 1,80 mètre du sol. Pour pouvoir installer le tableau, il faut d’abord repérer des trous de fixation. Pour ce faire, il faut poser le socle sur le mur, le percer sur les points marqués et puis le fixer. Il faut maintenant fixer le nouveau tableau électrique. Pour cette nouvelle installation, il faut veiller à ce que les couleurs des fils répondent aux normes en vigueur : bleu clair pour le neutre, rouge, marron ou noir pour le phase, et verre ou jaune pour la terre. Et sans oublier de respecter les sections des fils. Tout au long de l’installation, il faut toujours se référer sur les normes NF C 15-100.

5ème étape : Raccordement du nouveau tableau électrique

Une fois le tableau bien installé, il faut maintenant passer au raccordement. Pour ce faire, il faut relier le tableau aux bornes de sortie du disjoncteur général de branchement. Pour raccorder le tableau, il faut utiliser deux câbles rigides et veiller à bien respecter les bornes du disjoncteur : noir ou rouge pour le phase et bleu pour le neutre. Il faut ensuite les raccorder aux bornes de sorties du disjoncteur général.

Mise en place des éléments constructifs du tableau

Concernant, la mise en place des éléments constructifs du tableau : le disjoncteur différentiel doit être installé en tête de rangée et le disjoncteur divisionnaire en bout de rangée. Suite à cela, il faut relier chaque circuit électrique à son disjoncteur divisionnaire et toujours respecter les bornes du disjoncteur : la borne N avec un fil neutre (bleu) et la borne L avec un fil de phase (rouge). A l’aider de deux peignes, il faut insérer les deux bornes phase et neutre sur le divisionnaire de gauche. Avant de fermer le capot du tableau, il faut ajouter des petites étiquettes sur chaque module pour pouvoir identifier chaque circuit la prochaine fois qu’on le change.

FAQ

Installer une gache électrique

Pourquoi ne pas installer une gâche électrique à la porte ? Une pose de gâche c'est une solution à la fois efficace et sécuritaire.

Vérification de votre installation électrique

Vérifier votre installation si elle est ancienne est un passage obligatoire.

Les fournisseurs d'électricité

Choisir son fournisseur, en après avoir évalué et pour réduire sa cosommation en électricité ?

Le fonctionnement d’un tableau électrique

Outil central de la maison, il est primordial de bien comprendre son fonctionnement.

Mettre un tableau électrique aux normes

La mise aux normes est obligatoire en France. L'avez vous fait ?

Les disjoncteurs et les fusibles

C'est la première chose à regarder en cas de non fonctionnement de prises ou de l'éclairage.

Comment choisir un bon électricien à Paris ?

Privilégiez les artisans transparent sur leurs prix. Et demandez un devis avant intervention.